Loading...
Comment ça se passe ? 2017-06-29T17:48:36+00:00

LES CONSEILS DU MONITEUR

  • Le stagiaire dirige le jet-ski, le moniteur ne gère que les gazs

  • Le stagiaire doit garder dans le même axe : Epaules – Bassin – Genoux – Chevilles

  • Le stagiaire ne doit pas désaxer son centre de gravité en se penchant vers l’avant ou vers l’arrière

  • Le stagiaire doit éviter les marches arrières

  • Le stagiaire ne doit pas faire de virages devant le jet-ski

  • Le stagiaire doit essayer de se déplacer allongé en ligne droite en tirant le jet-ski (position horizontale)

  • Le stagiaire doit essayer de faire des virages en pliant une jambe et en gardant l’autre tendue (position horizontale)

  • Le stagiaire doit essayer de faire le bouchon en ramenant ses pieds sous son corps en se plaçant debout (position verticale)

  • Le stagiaire ne doit pas plier les jambes et résister à la pression sous ses pieds

  • Le stagiaire doit avoir une attitude gainée mais pas rigide

  • Le stagiaire peut s’aider avec ses mains en faisant des mouvements avant/arrière dans l’eau de manière à conserver une attitude droite et non oblique

  • Le stagiaire ne doit pas regarder ses pieds mais fixer un point loin à l’horizon

  • Le stagiaire doit garder les bras écartés pour augmenter sa stabilité

  • Le stagiaire doit garder dans le même axe : Epaules – Bassin – Genoux – Chevilles

  • Le stagiaire ne doit pas désaxer son centre de gravité en se penchant vers l’avant ou vers l’arrière

  • Le stagiaire doit éviter les marches arrières

  • Le stagiaire ne doit pas faire de virages devant le jet-ski

LES QUESTIONS FREQUEMMENT POSEES

Quand on démarre le moteur, il entraîne une hélice qui créée une aspiration d’eau par l’écope (grossièrement un trou sous la coque du jet-ski). Cette eau aspirée est ensuite propulsée vers l’arrière du jet-ski. Pour diriger le jet-ski, nous avons un nozzle qui est une sorte de bouche qui dirige le jet d’eau. C’est comme ça qu’on a une direction en jet.

Nous enlevons le nozzle (qui est la “bouche” directrice du jet-ski) et à la place on y fixe la U-Pipe qui est un coude à 180° permettant de diriger le flux d’eau dans le tuyau X-ARMOR qui est lui-même relié au bas de la planche par des roulements et l’eau est ensuite évacuée par deux buses disposées sous les pieds droit et gauche. C’est cette pression qui permet au stagiaire de décoller.

C’est le moniteur qui gère les gazs, c’est la manière la plus sécuritaire au début afin de comprendre comment fonctionne le flyboard. Nous possédons également la télécommande bluetooth qui permet d’être en autonomie complète  réservée aux usagers confirmés ayant acquis suffisamment de technique et disposant des permis nécessaires.

Non car c’est le moniteur qui gère les gazs et il peut les couper à tout moment. Le stagiaire est équipé d’un équipement garantissant une flottabilité maximum (combinaison en néoprène, gilet homologué, casque flottant) et tout le flyboard est lui-même équipé  de composants le rendant flottant aux normes de sécurité. Le stagiaire peut néanmoins plonger et rester un moment sous l’eau (figure dauphin)  s’il le désire et s’il l’a planifié à l’avance avec le moniteur qui lui gère les gazs.

Les blonds, les bruns, les trop jeunes et les trop vieux, les doués de naissance et ceux qui ont 3 pieds gauches, notre force est de nous adapter à tous !

Contrairement à tous vos préjugés, cette activité est très simple et ludique, les seules limites sont celles que vous vous fixez.

En augmentant l’appui à droite ou à gauche, le stagiaire peut ainsi créer une surpression d’eau et donc donner une direction au flyboard.

Prêt pour vivre l’expérience ?

Contactez-nous, on s’occupe de tout !

CONTACTEZ-NOUS !
Loading...